- De l'Oust à Brocéliande Communauté -

Bohal (56)

Station d'épuration en filtre planté

presentation

Les plantes sont décidément de bien précieuses alliées. C’est ce que montre l’inauguration de la station d’épuration chargée de traiter les effluents de la zone d’activité du Bel Orient à Bohal. Cette station a recours à une technologie innovante pour résoudre un problème environnemental assez complexe. En effet, des entreprises implantées sur cette zone -notamment une charcurterie- rejettent des eaux usées riche en sel. Les techniciens ont fait appel à des plantes qui emprisonnent le sel en excès, mais aussi les autres polluants tels que les graisses. Ca s’appelle la “phytoremédiation”.

Le projet initial avait suscité une vive réaction d’inquiétude des riverains qui craignaient notamment les odeurs et l’impact sur la valeur de leur bien. Après des réunions de quartier, le projet avait été revu pour tenir compte de ces inquiétudes. Le sous-préfet de Ploërmel-Pontivy, Patrick Vautier a coupé le ruban inaugural ce jeudi matin en présence de Jean-Luc Bléher, le président de l’OBC de nombreux élus du territoire et des entreprises qui ont participé au projet. Le projet a bénéficié d’une aide de 40 000 euros de la part de l’Etat.

Dans son intervention, le sous-préfet a donné rendez-vous aux élus l’année prochaine “après les élections municipales”, évoquant la mise en place de nouveaux contrats de ruralité qui devraient, au travers de la nouvelle agence de cohésion des territoires qui vient d’être créée, instaurer de nouveaux objectifs en terme d’attractivité, de mobilité… Le mot de “moyens” n’a pas été utilisé. (source : https://www.lesinfosdupaysgallo.com/2019/10/17/bohal-station-depuration-ce-sont-les-plantes-qui-font-le-travail/)

“ Mission de suivi experimental de la phytoremediation de la station d’épuration des eaux usees du parc d’activites de bel orient (BOHAL – 56)”

Cette proposition de mission s’inscrit dans le cadre de la récente mise en service de la station d’épuration des eaux usées du parc d’activités de Bel Orient, sur le principe de phytoremédiation.

Dans le cadre de sa mission d’assistance technique à Maître d’Ouvrage, SVITEC a proposé à OBC une solution innovante de traitement des eaux usées par phytoremédiation, répondant aux spécificités du cas du parc d’activités de Bel Orient, à savoir un faible volume quotidien d’eaux usées à recevoir, mais des charges élevées en chlorures et matières organiques. La station d’épuration est composée de deux étages de filtrations plantées, complétés par un traitement tertiaire à double niveau, composé d’une zone de rejet végétalisée suivie d’une zone tampon rivulaire, en lien hydraulique avec la zone humide réceptrice.


Explications de la nouvelle station d'épuration :



Discours d'inauguration de la nouvelle station d'épuration :



Visitez le site Web