- Parc du Fogeo -

Arzon (56)

enrochement


Le parc du Fogeo a fait l’objet de travaux de terrassement en vue de favoriser le stockage et l’infiltration des eaux pluviales, tout en créant un aménagement paysager centré sur la présence de l’eau. Ces travaux ont mis en évidence la présence d’une eau à caractère salin et l’existence d’un réseau complexe d’eaux pluviales provenant des zones urbanisées au Nord. La réouverture de la communication hydraulique entre la nappe saumâtre sous-jacente et les écoulements d’eaux douces de surface a rétabli en partie le fonctionnement de l’ancien marais arrière-dunaire. Ainsi, les niveaux d’eau des noues et de la lagune varient en fonction des marées et de la pluviométrie.

On observe ainsi, en période estivale sèche, la baisse générale des niveaux d’eau, l’augmentation des valeurs de conductivité des eaux, traduisant la concentration des sels dans le milieu. Combiné avec la variation du niveau de l’eau avec les marées, on observe un phénomène d’envasement rougeâtre dans le fond des ouvrages. Un risque à court ou moyen terme d’asphyxie du milieu est à craindre, portant préjudice à la biodiversité locale et à l’équilibre de l’écosystème du parc.

Dans ses précédentes études, Svitec a expliqué ces phénomènes et élaboré des solutions pour favoriser le fonctionnement hydraulique du parc, dans le respect de sa biodiversité. Lors de la réunion de restitution de l’étude de dynamisation hydraulique du parc du Fogeo présentée aux membres du conseil municipal et services techniques municipaux, la commune d’Arzon a acté la décision d’entreprendre les travaux et actions suivants, préconisés par les études précitées :

• faisabilité de création d’une dynamique d’écoulement des eaux des noues et bassins du parc du Fogeo,

• curage des noues d’eau douce dans le secteur Est

• plan d’aménagement des zones humides saumâtres

• communication pédagogique sur les actions entreprises et sur la mise en valeur du parc.

Les deux premiers points sont regroupés sous l’appellation des travaux « terrassements, curage et pompage », et correspondent à des travaux publics.

Le troisième point regroupe les « travaux d’aménagement des zones humides saumâtres » et comprend la fourniture et la plantation des végétaux hélophytes des noues et bassins saumâtres, à l’exception des espèces à prélever dans le milieu naturel.

Le quatrième point correspond à la réalisation des panneaux pédagogiques. Afin de mener à bien ce projet, la commune souhaite s’adjoindre le concours d’une Assistance à Maîtrise d’ouvrage complète, qui viendra la seconder dans la mise en oeuvre de ces travaux. La commune assurera la Maîtrise d’Oeuvre des travaux.


Visitez le site Web